Site officiel du poète et écrivain Abdelouahid Bennani
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 "Vivre de nouveau" de Maura Liliana Guerra

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Messages : 461
Date d'inscription : 24/02/2008

MessageSujet: "Vivre de nouveau" de Maura Liliana Guerra   Lun 25 Fév - 20:21

VOLVER A VIVIR




SI EL SILENCIO DEL VIENTO
ROMPIERA EN QUEBRADO LLANTO
Y LAS HOJAS TRISTEMENTE SECAS
CAYERAN DEL ARBOL...
MIS OJOS TRISTES
VOLVERAN A MIRAR
LA LUZ DE LA LUNA
QUE AUN DORMIDA ESTA
SI LOS MUDOS MURMULLOS
DE AQUEL FRIO BURLON
CALLARAN LAS DUDAS
DE UN MUERTO CORAZON...
MI SANGRE HELADA
VOLVERA A FLUIR
CUAL FUERTE TORRENTE
QUE LAS TRISTEZAS
ME HARA DESPEDIR
SI LOS AÑOS PERDIDOS
SE MARCHARAN AL FIN
Y LOS TRISTES RECUERDOS
SE LLEVARAN DE MI...
MI CANSADO CORAZON
VOLVERA A LATIR...
Y MI CUERPO Y MI ALMA
VOLVERAN A VIVIR...







Vivre de nouveau




Si le silence du vent
Se brisait dans des pleurs cassés
Et les feuilles tristement sèches
Tombaient de l'arbre...
Mes tristes yeux
Verraient de nouveau
La lumière de la lune
Encore endormie.

Si les murmures muets
De ce froid moqueur
Faisaient taire les doutes
D'un coeur décédé...
Mon sang congelé
Coulerait de nouveau
Comme un puissant torrent
Que les tristesses
Emporteraient.

Si les années perdues
S'en allaient enfin
Emportant de moi...
Mes tristes souvenirs
Mon coeur fatigué
Battrait de nouveau...
Et mon corps et mon âme
Vivraient de nouveau...

Traduction: Bennani Abdelouahid
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poemeencours.keuf.net
 
"Vivre de nouveau" de Maura Liliana Guerra
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nouveau Mac Book pro 17"
» "A l'Ouest, rien de nouveau" Pt.1-1815
» Nouveau type H "Norev"??
» Un nouveau "Jérôme K. Jérôme Bloche" pour février 2011
» [AIDE] Problème "icone nouveau message"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Site Officiel de Bennani Abdelouahid :: TRADUCTIONS :: Poésie et ouvrages traduits par A.Bennani-
Sauter vers: