Site officiel du poète et écrivain Abdelouahid Bennani
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Air Aphone

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Messages : 461
Date d'inscription : 24/02/2008

MessageSujet: Air Aphone   Lun 25 Fév - 4:36


"Air Aphone" de Abdelouahid BENNANI







6" x 9", parfait reliure, crème intérieur papier (60# poids), noir et blanc encre intérieure, blanc papier extérieur (100# poids), pleines-couleurs encre extérieure

84 pages, http://www.lulu.com/content/1334059
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poemeencours.keuf.net
Admin
Admin


Messages : 461
Date d'inscription : 24/02/2008

MessageSujet: Préface de Philippe Lemoine   Lun 25 Fév - 4:42

Aède maintenu sous la tutelle d’une amante exigeante mais farouchement indépendante, ABDELOUAHID BENNANI entend les voix les plus secrètes du monde inanimé. Il n’en est pas seulement l’écho mais le messager animé d’une force mystérieuse qui élève le verbe au dessus de l’étiage commun. Riche et inspirée, sa poésie charrie son flot d’images, de pensées, de sensations remontant ainsi jusqu’à la source de l’indicible sentiment.

Homme, humble et solitaire, il est l’incarnation du poète, sensible et tourmenté, de sa quête essentielle de pureté, autant de son refus d’accepter les lâches compromissions que de son adhésion aux principes sacrés qui fondent toutes communautés, l’on ressent qu’en son cœur le destin a gravé son empreinte.

Plus que tous autres, Abdelouahid Bennani, éprouve le poids de la destinée et malgré les contradictions inhérentes à la condition humaine, tout en la sachant fragile et peut être à jamais inaccessible, il croit en la beauté de la rédemption.

Poète sans frontière, de ses racines orientales Abdelouahid Bennani possède ce don, ce pouvoir, de transmuer les mots, les substances les plus ordinaires en essences précieuses, d’exclamer les décevantes réalités quotidiennes, d’étancher sa soif, de ce besoin de laver la fange dont rêve de s’émanciper son âme tourmentée, il nous ouvre une voix possible en direction du ciel.

Entre le manifeste et le suggéré, sa poésie avec « Air Phone » déploie des prestiges dont la splendeur efface ceux même de la plus haute raison, dans la mesure où aucune logique restrictive n’en contraint le sens.
Artiste des mots, il capte des vissions dont les rythmes sont aussi importants que le sens qu’elles supposent véhiculer ainsi, Abdelouahid Bennani, d’une allégorie singulière, ouvrant la porte aux sentiments les plus purs, tisse l’étoffe de sa poésie dans la lignée des plus grands poètes arabes :

De Samih Al Quasir, il possède les images familières, en lesquelles s’expriment les voix jumelles de la solidarité et de la sincérité.

De Salah Abd Al Sabbour d’images brisées en mille éclats aux rythmes imprévus, il possède le style simple mais intense rebelle à tous mouvements oratoires.

De Nazik Al Mala’ika, mélancolique, son art se fait âpre et se cabre contre l’absurdité d’un siècle d’intolérances et de violences.

Avec Air Phone, autant dans ce qu’elle peut avoir de plus douloureux que dans ses splendeurs cachées ou révélées, Abdelouahid Bennani humblement, nous convie à effleurer les mystères de l’âme humaine, de cette errance poétique longtemps vous ressentirez le merveilleux écho plein de vérité et d’interrogation. De lui viendra l’espérance…

PHILIPPE LEMOINE, poète
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poemeencours.keuf.net
Admin
Admin


Messages : 461
Date d'inscription : 24/02/2008

MessageSujet: Article de Noureddine Mhakkek   Lun 25 Fév - 4:58

Regards sur la poésie de Abdelouahid Bennani

Noureddine Mhakkak - Le recueil de poèmes de l'écrivain marocain Abdelouahid Bennani intitulé « Air Aphone » nous présente un poète qui possède une voix intérieure si profonde, la voix des vrais poètes, et qui trace par sa vision poétique un chemin qui nous fascine par sa particularité et par sa sincérité.

Cette sincérité qui reflète avec des mots magnifiques les chants de l'âme, l'âme d'un poète qui laisse la porte de son cœur ouverte, pour que la pluie puisse y enter. Car ce cœur est un cœur blanc qui aime bien les gens, les arbres, les poissons, les sirènes…, et qui veut que le monde soit plus beau encore et encore.

On peut constater cela dès son premier poème bien rythmé dont le titre est bien frappant, "Air Aphone", qui nous touche si fort par son désespoir. Mais le désespoir ici est un désespoir poétique qui reflète un avantage infini selon le philosophe Kierkegaard, car ce désespoir cherche en lui-même et par lui-même l'espoir perdu, l'espoir souhaité qui nous pousse de faire beaucoup d'efforts pour créer un monde d'amour et d'amitié.

Ainsi on trouve que notre poète déclare dans ce poème le sens de cet air aphone qui fait bouger les mots de l'âme, et qui fait créer les choses de la vie.

Le poète écrit ces vers, avec beaucoup de tendresse, d'amabilité, d'aménité, decourtoisie, et de finesse .Voilà la preuve : « Mon air / Air Aphone/Gémit/ Le chant /de l'âme »ou encore « Et erre / les sons nus / Dans lesrivages / Irréels /Des syllabes ».

Regardons bien comment le poète apu, grâce à un jeu particulier avec les lettres et les mots : " airet erre, réels et irréels " et grâce bien sûr au pouvoir de ses images poétique, nous toucher au fond du cœur. Car on a bien saisi son chagrin et sa vision humaniste envers le monde qui l'entoure.

Regardons en plus mais avec un œil visionnaire qui voit au-delà des choses, comment ce poète a pu dessiner, tel un vrai peintre, une toile maudite, qui nous faire penser au grand Charles Baudelaire :

« Sur l'estrade d'une vie sanssens
A même le sol en briques et sang
Une forme grotesque, terrestre et sale
Vint de nulle part troubler la paix»

C'est au cœur du poète que se situe le drame, selon l'expression de Hubert de Leusse. Il essaie de voir le monde avec son cœur, qui veut que la paix soit établie pour toujours, dans la toile qu'il dessine avec une plume pleine d'amour pour l'humanité entière. Mais la réalité l'oblige à voir dans cette toile même des charognes. Ce qui rend cette toile maudite. Ainsi on peut dire que contre le désespoir, et cette fois selon l'expression du grand Senghor, le poète a besoin de toutes ses forces, pour créer un monde de paix et de joie.

En plus, la magie de ce poème là ne vient pas seulement de son sens, ou plutôt de sa signification, mais aussi de sa structure poétique, vient du rythme qui règne entre ses lignes, et même entre ses lettres et leurs sons .On remarque facilement que la lettre « S » se trouve presque dans tous les mots du poème. Ce qui crée une musique poétique très raffinée et très douce, mais pleine de chagrin et d'amour. Ainsion va trouver dans les poèmes qui vont se suivre dans les pages de ce beau recueil, un itinéraire riche d'émotions et des passions, un itinéraire richesous ses formes, des plus simples aux plus complexes.

Itinéraire d'un vrai poète, un poète très chic, selon l'expression de Paul Verlaine , qu'on trouve que notre poète Abdelouahid Bennani a fait appel à lui dans son poème intitulé « Il pleut dans mon cœur ».

Écoutons tous d'abord Paul Verlaine:

« Il pleure dans mon cœur
Comme il pleut sur la ville,
Quelle est cette langueur
Qui pénètre mon cœur »

Écoutons maintenant Abdelouahid Bennani :

« Il pleure à verse dans moncœur
Vois-tu Verlaine comme jepleure ?
Tes larmes étaient pour Rimbaud
Les miens d'amers tombeaux
Pour tout les dormeurs du val
Pour toutes les victimes desballes »

Cette sorte d'intertextualité poétique ouvre les fenêtres du poème vers d'autres champs poétiques, et lui donne des reflets venant de loin.

Car l'intertextualité est un dialogue entre des écrivains qui appartiennent souvent au même monde. C'est pour cette raison qu'on a trouvé que Verlaine a honoré la poésie de Baudelaire et notre poète a honoré à son tour Verlaine.

Voici donc que, dans ces poèmes, Abdelouahid Bennani a réussi de nous offrir un monde poétique bien remarquable. Un monde où tous les poètes humanistes ont une place dans ses jardins parfumés, une place sous les rayons des soleils de l'amour, la musique et la poésie bien sûr.

Avons de nous quitter, lisons et relisons ces beaux vers écrits par sa belle plume :

« Ma sirène, mon amour
Oh ma reine de toujours
Je te cherche de nulle part
Ne te trouve est tard … »

Ces vers représentent le style poétique d'Abdelouahid Bennani dans son premier recueil de poèmes « AirAphone ». Ce recueil qui a bien mérite ces belles paroles écrites par un autre poète qui n'est que Philipe Le moine : « Avec AirAphone, autant dans ce qu'elle peut avoir de plus douloureux que dans ses splendeurs cachées ou révélées, Abdelouahid Bennani humblement, nous convie à effleurer les mystères de l'âme humaine, de cette errance poétique longtemps vous ressentirez le merveilleux écho plein de vérité et d'interrogation. De lui viendra l'espérance… »
_________________________________________________________________________

* Abdelouahid Bennani :« Air Aphone »
Éd : Poetas Sin Fronteras,2007
Voir : http://poetassinfronteras.aceboard.fr

Noureddine Mhakkak
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poemeencours.keuf.net
Admin
Admin


Messages : 461
Date d'inscription : 24/02/2008

MessageSujet: Là où on parle de Air Aphone   Lun 25 Fév - 5:11

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poemeencours.keuf.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Air Aphone   

Revenir en haut Aller en bas
 
Air Aphone
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'aphone.
» Faune aphone
» LEUR LIBERTE APHONE
» LE PIANO APHONE de Pierre Benazech

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Site Officiel de Bennani Abdelouahid :: PUBLICATIONS :: Parutions-
Sauter vers: